Cuba

Cuba : Inventaire et découverte.

Depuis 1996 : inventaire du patrimoine sous-marin en collaboration avec le Patrimoine cubain.

2002 : Découverte et fouille de l’Adélaïde, vaisseau de la "traite" de 1714, sur la côte de Cuba.

Au cours d’une de nos campagnes de prospection, en septembre 2002, Les vestiges d’une frégate baptisée Adélaïde, vaisseau de la "traite", ont été découverts. Étant donné la rareté de ce type d’épave une fouille archéologique en collaboration avec le département pour le Patrimoine du Ministère de la Culture cubain a été effectuée en 2003.

Les archives ont permis d’établir le parcours suivant :

L’Adélaïde avait quitté le port de Lorient (France) en 1714 pour la Guinée où elle avait embarqué 360 esclaves. Puis, elle fit voile vers le port de Léogâne en Jamaïque où les esclaves furent vendus. Elle repartit à vide pour la Havane (Cuba) où elle devait charger des biens appartenant à la compagne d’Assiente. En cours de route elle fût prise par un ouragan le 10 octobre 1714 et rejetée vers la côte. Son capitaine, M. de Champarot, réussit à éviter les falaise de Cap Corrientes et à faire route sur une petite plade de sable à l’ouest du cap. Bien qu’il réussit à jeter l’ancre près de la côté avec quelques survivants, la poupe coula avec 106 personnes à bord. Quelques uns des survivants à rejoindre la Havane et à rentrer en France.

Les restes de la poupe ont été dispersés par les forts courants et seuls les objets lourds sont restés sur le lieu de l’épave. Deux ancres, des parties du gréement du navire, des céramiques brisées, des instruments de navigation et des objets de la vie quotidienne ont été récupérés lors des fouilles.



Documentation : Rapport de mission, La Havane